stay salty

Roberto
D'Amico

La chose la plus importante pour Roberto D’Amico est d’être libre.

Né et élevé en Italie, Roby connait tous les coins de la côte. En tant que surfeur Méditerranéen, il sait que les vagues ne sont pas là tous les jours, et c’est ce qui rend le surf si spécial pour lui. Il serait prêt à parcourir toute la côte italienne pour trouver quelque chose sur lequel glisser.

Amoureux de la nature, vous le trouverez souvent en train de nettoyer la plage locale un jour de flat, et de profiter au maximum de tout ce que l’océan a à offrir.

 

STAY ON THE HUNT.

Nationalité ITALIAN Âge 1993
HOMESPOT
Banzai, Rome
MOVE FAVORI
Tout ce qui peut me faire slider sur l’eau
VAGUE DE TES RÊVES
Barrels
3 RAISONS D'ALLER SURFER
Pour manger plus, stresser moins et se donner de l’adrénaline pour en faire plus
INSPIRATION
Mon père
PLAT FAVORI
Pâte au fromage et au poivre
“J’adore être dans l’eau par tous les temps...”

Roberto Interview

Peux-tu nous en dire plus à propos de ta passion pour le surf ?

Je suis née à Rome, j’ai grandi dans la petite ville de Ladispoli, pensez-vous que le surf soit un sport là-bas ? Ahahaha.

Je suis tombé amoureux de l’eau quand j’ai essayé ma première board de surf. J’ai senti que je pouvais en faire quelque chose, j’avais quelques choses d’amusant sous les pieds. Rien ne pouvait me rendre plus heureux. Je n’aurais jamais pensé que cela allait être quelque chose d’aussi fun et aujourd’hui ça l’est encore !

 

Tu viens de gagner à la loterie, que fais-tu en premier ?

J’emmènerais mes amis à Mentawaï pour un trip en bateau.

 

Prochaine destination ?

Humm, N’importe où, tant qu’il y a des barrels, je dois d’abord vérifier les prévisions !

“ Je suis tombé amoureux de l’eau quand j’ai essayé ma première board de surf. ”
Quelle est la chose la plus incroyable que tu aies vécu ?

Organiser d’énorme ramassage de déchets et scorer sur la côte italienne.

 

Que fais-tu de ta journée quand il n’y a pas de vagues ?

J’adore être dans l’eau par tous les temps, si je peux pêcher, foiler, peu importe mais quoiqu’il arrive je reste en contact avec le monde bleu.

 

Athlète suivant
Titouan Galea
Voir Titouan

ManeraVidéo

BRUMENN

La culture du Surf s'adaptant à l'art de vivre breton.

Voir le film
Retour en haut